CatégoriesBienfaits des Plantes Gingembre

Les 10 bienfaits du gingembre pour votre santé

les bienfaits du gingembre

Aux bienfaits de l’Indonésie, nous cherchons toujours à vous proposer un avis objectif et rigoureux sur les bienfaits du gingembre. C’est pour cela que tous les avantages présentés ici sont soutenus par des recherches scientifiques. N’hésitez pas à nous contacter dans les commentaires pour partager votre avis !

Gingembre en racine
Rhizome de gingembre

Introduction aux bienfaits du gingembre

Le gingembre est une racine issue d’Indonésie et plus généralement de l’Asie du Sud-Est. Cette épice est celle qui procure le plus de bienfaits pour votre corps (et l’une des plus délicieuses, si vous savez la préparer correctement). 

Le gingembre est utilisé comme médecine alternative et traditionnelle dans la plupart des pays d’Asie du Sud-Est, comme l’Indonésie. Il est souvent utilisé comme aide à la digestion, la réduction des nausées et la lutte contre le rhume ou la grippe. C’est pour nommer qu’une poignée des ses bienfaits.

Le gingembre fait partie de la famille du Zingiberaceae. C’est de cette même famille que proviennent d’autres épices reconnues pour leur bienfaits: le curcuma, la cardamome ou le galanga.

La partie consommée en tant qu’épice s’appelle le rhizome, c’est la partie de la plante située sousterre et qui se comporte en tant que réserve d’énergie pour la plante.

Nous consommons le gingembre traditionnellement cru, en poudre, séché, en jus, en huile ou en infusion. C’est ainsi un ingrédient principalement utilisé en recettes mais le gingembre est aussi souvent utilisé comme additif pour les produits cosmétiques.

L’arôme du gingembre et sa saveur unique proviennent de sa composition chimique: les gingérols, le shogaol et les paradols.

Le composant le plus important est le [6]-gingérol,ou encore gingérol. C’est l’agent actif principal et est la source de la plupart des bienfaits du gingembre (1).

Selon plusieurs recherches scientifiques, le gingérol possède de puissants effets anti-oxydants et anti-inflammatoires (2).

CE QU’IL FAUT RETENIR

Le gingembre contients des gingérols, qui possèdent des propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires.

1. Le gingembre et la perte de poid

Selon plusieurs études scientifiques, sur les animaux et chez l’homme, le gingembre a aidé à accélérer la perte de poids dans beaucoup de cas.

Une étude de 2019 sur les effets de la consommation de suppléments à base de gingembre a été faite chez les personnes en surpoids ou obèses. Le résultat de cette étude est qu’il est possible de réduire considérablement son poids corporel et son ratio taille-hanches (RTH) en consommant du gingembre (10).

En 2016, une de ces études effectuée pendant 12 semaines sur 80 femmes en état d’obésité a démontré que les bienfaits du gingembre ont aidé à réduire l’IMC (Indice de Masse Corporelle) et le taux sanguin d’insuline (Plus l’insuline est présente dans le système sanguin, plus il y des risques d’obésité). Les participantes ont pris des doses journalières de 2g de gingembre en poudre, ces doses sont élevées comparé aux recommandations de 1,5g de gingembre par jour (11, 12).

En 2019, Une autre étude scientifique a prouvé que les bienfaits du gingembre avaient un effet positif pour contrôler l’obésité et perdre du poids. Des expériences supplémentaires sont cependant nécessaires pour confirmer ces résultats encourageants (13).

Le bienfaits du gingembre pour lutter contre l’obésité est plus présent pour les études effectuées sur les souris. Les souris ayant consommé du gingembre ont vu leur masse corporelle considérablement réduire. Cette réduction de poids était présente aussi lorsque le régime alimentaire de la souris était composé principalement de lipides (14, 15, 16).

La raison pour laquelle le gingembre est capable de créer une perte de poids est liée à la présence de ses agents actifs qui augmentent la consommation de calories et réduit les inflammations (13, 16).

CE QU’IL FAUT RETENIR

Selon plusieurs études scientifiques,  les bienfaits du gingembre aident à contrôler la masse corporelle, diminuer l’obésité et réduire le ratio taille-hanches.

2. Le gingembre et les nausées

Le gingembre agit efficacement contre les nausées matinales liées à la grossesse (3).

Il aide aussi à atténuer les nausées et les vomissements accompagnant les opérations chirurgicales. Le gingembre aide aussi à minimiser les nausées liées aux séances de chimiothérapie. Il faut tout de même procéder à des études plus approfondies pour prouver ce bienfait du gingembre (4, 5, 6, 7).

Selon plusieurs études portant sur près de 1300 femmes enceintes ayant consommé jusqu’à 1,5 grammes de gingembre par jour, les bienfaits du gingembre ont pu réduire considérablement les symptômes de nausée. Il faut cependant noter que les conclusions de cette étude revendiquent que la consommation de gingembre n’avait eu aucun effet sur les vomissements en eux-mêmes (8).

Il faut noter qu’il est déconseillé aux femmes ayant fait une fausse couche ou sur le point d’accoucher de ne pas consommer de gingembre (9).

CE QU’IL FAUT RETENIR

Une consommation de gingembre quotidienne (jusqu’à 1,5 grammes de gingembre) peut soigner plusieurs types de nausées. Les bienfaits du gingembre sont reconnus pour lutter contre les nausées matinales chez les femmes enceintes, les nausées liées aux séances de chimiothérapie ou bien les nausées liees aux suites d’une opération.

3. Le gingembre et les douleurs de règles

La dysménorrhée primaire est douleur ressentie pendant le cycle menstruel ou plus communément appelée règle douloureuse.

Les bienfaits du gingembre sont traditionnellement utilisés pour soulager les douleurs, y compris les douleurs de règles.

Dans une étude datant de 2009, un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) ou du gingembre a été pris par 150 femmes pendant 3 jours au début du cycle menstruel.

Ces femmes ont été séparées en trois groupes qui ont reçu 4 doses par jour:

  • de gingembre en poudre (250 mg), ou bien
  • de l’acide méfénamique (AINS – 250 mg), ou bien
  • de l’ibuprofène (AINS – 400 mg).

La réduction de la douleur a été comparable avec les bienfaits du gingembre que les deux AINS (24).

D’autres études ont aussi prouvé que les bienfaits du gingembre sont tout aussi efficaces pour soulager les douleurs des règles que des médicaments comme l’acide méfénamique, l’acétaminophène, la caféine ou l’ibuprofène (25, 26, 27).

Bien que ces résultats semblent prouver les bienfaits du gingembre pour contrôler les douleurs de règles, il est nécessaire de faire des études avec un nombre de participants plus élevé pour s’assurer des résultats (27).

CE QU’IL FAUT RETENIR

La consommation de 250 mg de gingembre pris les premiers jours des périodes semble être très efficace contre douleurs de règles.

4. Le gingembre et l’arthrose

L’arthrose est une maladie dégénérative fréquente qui touche les articulations. Elle provoque des symptômes tels que des douleurs et des raideurs dans les articulations.

Une étude scientifique datant de 2011 sur les effets de l’application cutanée d’une combinaison de gingembre, d’huile de sésame et de cannelle à des patients atteints d’arthrose du genou à révélé une importante réduction des douleurs et des raideurs (18).

Une autre étude scientifique a porté sur près de 600 participants. Ils ont reçu jusqu’à 1g de gingembre quotidiennement pendant 12 semaines. La plupart de ces patients étaient aussi diagnostiqués avec de l’arthrose du genou.

Les participants de l’étude utilisant les bienfaits du gingembre pour traiter les symptômes de leur arthrose ont vu une réduction importante de leurs douleurs articulaires ainsi que des raideurs. Le résultat étant une mobilité accrue (17).

Quelques effets secondaires minimes se sont fait ressentir sur les participants, principalement liés à l’intensité du gingembre. Il faut noter que plus de 20% des participants ont décidé d’abandonner l’étude à cause de la saveur intense du gingembre, ainsi que des douleurs d’estomac.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Plusieurs études ont démontré que les bienfaits du gingembre sont efficaces pour atténuer les douleurs liées à l’arthrose.

Bienfaits du gingembre frais
Bienfaits du gingembre frais

5. Le gingembre et l’indigestion

L’indigestion chronique est caractérisée par des douleurs et des inconforts récurrents centrés sur l’épigastre – la région de l’estomac.

La gastroparésie (également nommée vidange gastrique retardée) est une des causes principales de l’indigestion. Selon cette étude scientifique, les bienfaits du gingembre améliorent et accélèrent la vidange gastrique (21).

Dans une étude datant de 2011, des participants atteints de dyspepsie ont reçu soit du gingembre en capsule ou bien un placebo (la dyspepsie est une indigestion dont la cause n’est pas connue). Tous les participants ont eu comme repas la même quantité de soupe 1 heure après avoir pris leur capsule. Pour les participants ayant pris la capsule de gingembre, l’estomac s’est vidé en 12 minutes. Pour ceux ayant pris le placebo, l’estomac a pris 30% plus de temps à se vider (22).

Ces bienfaits du gingembre ont été aussi étudiés en 2008 chez 24 personnes saines. Les participants ont pris soit un placebo ou bien du gingembre en capsule. Ils ont eu le même repas 1h après la prise de la capsule. L’estomac des participants ayant pris la capsule de bienfaits du gingembre s’est vidé en 13 minutes. L’estomac des autres participants s’est vidé en 27 minutes (23).

CE QU’IL FAUT RETENIR

La consommation de gingembre aide considerablement la vidange gastrique. C’est un des bienfait du gingembre indeniables pour les ceux qui souffrent d’inconfort gastrique ou d’indigestion.

6. Le gingembre et le contrôle de la glycémie

Les bienfaits du gingembre ont démontrés de puissantes propriétés antidiabétiques.

En 2015, une quarantaine de participants atteints de diabète de type 2 ont consommé quotidiennement 2g de gingembre en poudre.

Les participants ont réussi a contrôler leur glycémie de manière active sur les 3 mois de l’étude:

  • La glycémie mesurée à jeun a baissé de 12%
  • L’hémoglobine glyquée (fraction HbA1c) a réduit de 10% — l’ HbA1c permet de mettre en évidence la glycémie sur le long terme
  • Le rapport de l’Apolipoprotéine B sur l’Apolipoprotéine A-I a réduit de 28% — si le taux ApoB / ApoA-I est trop élevé, c’est un facteur a risque de maladie cardiovasculaire
  • Le malondialdéhyde (MDA) a réduit de 23% — le MDA est originaire du stress oxydant et est un signe de risque de maladie cardiaque

Même si cette étude présente des résultats prometteurs, au vu du faible nombre de participants, des recherches plus approfondies doivent être faites pour s’assurer de ces résultats (19).

Une autre étude scientifique a obtenu des résultats similaires à propos des bienfaits du gingembre sur la réduction de l’HbA1c pour des diabètes type 2. Il faut noter que cette étude n’a pas démontré de réduction de la glycémie mesurée à jeun (20).

CE QU’IL FAUT RETENIR

Les bienfaits du gingembre abaissent le taux de glycémie et diminue les risques de maladie cardiovasculaire pour les diabètes type 2.

7. Le gingembre et le cholestérol

De nombreuses études lient les risques d’événements cardiovasculaire avec un taux sanguin élevé de lipoprotéine de basse densité (ou cholestérol-LDL en anglais pour low density lipoprotein) dans le sang est élevé, c’est pour cela qu’il est aussi appelé “mauvais” cholestérol.

Votre alimentation et votre type de régime alimentaire influencent la quantité de LDL dans votre système sanguin.

En 2008, une étude scientifique a suivi des participants ayant pris tous les jours 3g de gingembre en poudre en capsule pendant 45 jours. A la fin de l’étude, leur taux de cholestérol-LDL a chuté de près de 10% (29).

En 2018, 60 participants atteints d’hyperlipidémie ont pris part à une autre étude. La moitié des participants ont reçu 5g de gingembre en poudre quotidiennement pendant 3 mois et les autres un placebo. Ceux qui ont pris des bienfaits du gingembre ont eu une baisse de plus de 17% de leur taux de cholestérol-LDL (28).

Cette chute impressionnante du cholestérol-LDL doit être mise en comparaison avec la large quantité de gingembre administrés aux participants. Rappelez vous que la dose journalière recommandée est de 1,5 g. Avec cette quantité de gingembre, un grand nombre de participants se sont plaints de la saveur trop intense du gingembre et ont arrêté leur participation avant la fin programmée de l’étude. 

Pour ceux qui veulent utiliser le gingembre pour contrôler leur cholestérol, devoir prendre jusqu’à 5 fois plus que la dose maximale recommandée est difficile.

Une autre étude sur les souris diabétiques ou atteintes d’hypothyroïdie corrobore ces résultats. Le gingembre a réussi à faire baisser le taux de cholestérol-LDL d’une manière comparable à l’efficacité d’un hypocholestérolémiant (30).

Chacunes de ces études ont vu le taux de cholestérol-LDL baisser chez les participants mais ont aussi vu une réduction de la quantité de cholestérol totale dans le sang. 

CE QU’IL FAUT RETENIR

Les bienfaits du gingembre réduisent le cholestérol-LDL ou “mauvais” cholestérol ainsi que le cholestérol total lorsque la consommation de gingembre est régulière.

Les bienfaits du gingembre
Les bienfaits du gingembre

8. Le gingembre et la prévention du cancer

Plusieurs études se sont aussi intéressées aux bienfaits du gingembre pour différents types de cancer.

La molécule de [6]-gingerol du gingembre semble être la source de son action puissante contre le cancer. Cet agent actif est surtout présent dans la forme crue du gingembre. (31, 32).

En 2011, les 30 participants d’une étude scientifique ont pris 2g de gingembre quotidiennement. Ces patients étaient à risque considéré normal d’être victime du cancer du côlon. Le résultat fut une nette diminution des eicosanoïdes inflammatoires. La quantité de ces molécules dans le côlon est une mesure de risque de cancer colorectal (33).

Il faut noter qu’une autre étude de 2014, sur 20 patients à risque de cancer du côlon, n’a pas donné de résultats similaires à cette première étude. Il n’y avait pas de différence entre le groupe ayant pris le placebo et le groupe ayant pris du gingembre (34).

D’autres études ont travaillé sur les bienfaits du gingembre et la protection contre différents types de cancer : celui du foie, du pancréas, du sein ou des ovaires. Dans ces 4 recherches, le gingembre semble aider à protéger du cancer, mais plus de preuves sont nécessaires pour corroborer ces résultats (35, 36, 37, 38).

CE QU’IL FAUT RETENIR

Les bienfaits du gingembre semblent aider à se protéger de plusieurs formes de cancer et en particulier le cancer du côlon.

9. Le gingembre et les fonctions cognitives

Le stress oxydant et les inflammations chroniques sont considérés comme les causes principales de l’accélération du vieillissement. C’est pour cela qu’ils sont mis en cause lors de la maladie d’Alzheimer et plus généralement la perte de capacité cognitive associée avec l’âge.

Plusieurs études animales ont avancé que les propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoire du gingembre ont pu interrompre les inflammations chroniques se produisant dans le cerveau (39).

En 2012, une étude a porté sur les effets des bienfaits du gingembre sur plusieurs femmes en bonne santé âgées entre 50 et 60 ans. Les résultats de cette étude démontrent que prendre du gingembre tous les jours peut améliorer la mémoire et augmenter la réactivité des participantes. De manière générale, le gingembre pourrait directement aider les fonctions cognitives (40).

Pour compléter ces études, il a été démontré par d’autres études sur les animaux que les bienfaits du gingembre aident à conserver les fonctions cognitives en vieillissant (41, 42, 43).

CE QU’IL FAUT RETENIR

Le gingembre peut améliorer la mémoire, augmenter le temps de réaction et aider à conserver les fonctions cognitives avec l’âge.

10. Le gingembre et les infections

La molécule du [6]-gingérol du gingembre semble avoir des propriétés pour aider le corps à lutter contre les infections. Plusieurs études ont en effet démontré que le gingembre a réussi à empêcher de nombreuses bactéries à se développer (44, 45).

En 2008, une étude a prouvé que le gingembre avait une action contre les types de bactéries en cause dans l’inflammation des gencives. Le développement des bactéries responsables de la parodontite et la gingivite est en effet largement combattu par les effets du gingembre (46).

Dans une autre étude, le gingembre frais a réussi à combattre le contagieux virus respiratoire syncytial (VRS) (47).

CE QU’IL FAUT RETENIR

Les bienfaits du gingembre aident à lutter contre le développement de virus et bactéries et ainsi semble réduire les possibilités d’une infection.

Conclusion

Le gingembre est gonflé de composés aux bienfaits indéniables pour votre santé.

C’est l’une des plus puissantes épices de la famille des super aliments. Les bienfaits du gingembre vont beaucoup plus loin que les stéréotypes liés à son action aphrodisiaque et une consommation régulière peut vous soulager de nombreux maux.

Nous couvrons plus en détails toutes les façons de consommer le gingembre dans un de nos autres articles, n’hésitez pas à le consulter aussi !

La plupart des recherches sur le sujet sont faites en anglais donc n’hésitez pas à nous en demander plus dans les commentaires. L’équipe éditoriale des Bienfaits de l’Indonésie se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions!

10 Commentaires

  1. […] avons étudié en détail les bienfaits du gingembre dans cet autre article que nous vous recommandons vivement de […]

  2. […] gingembre sur la santé est très longue, nous les avons exposé dans cet autre article listant les 11 bienfaits prouvés du gingembre. Non seulement la racine de gingembre est fantastique pour apaiser les maux de gorge et plus […]

  3. […] bienfaits que peut vous apporter le gingembre! Veuillez consulter notre autre article sur les bienfaits du gingembre pour en savoir […]

  4. J’ai ce que vous voulez, un site Web très décent.

  5. J’y réfléchis sans cesse, merci d’avoir posté.

  6. De très bonnes informations, Gladiola, j’ai détecté cela. Je ne fais pas de spam. Je dis juste que votre site Web est génial! Merci beaucoup!

  7. […] Je vous laisse découvrir notre autre article sur les bienfaits scientifiquement prouvés du gingembre.  […]

  8. […] Dans cette série, nous partageons toute l’histoire du gingembre pour devenir un super aliment. Les Bienfaits de l’Indonésie vont vous démontrer que le gingembre a depuis toujours été reconnu pour ses nombreux bienfaits. […]

  9. […] Malaisie et en Indonésie, le bienfait du gingembre est donnée aux nouvelles mères pendant 30 jours après leur accouchement pour les aider à […]

  10. En tant que débutant, j’explore continuellement en ligne des articles qui peuvent m’aider. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie reste privée. Les champs requis sont indiqués avec *.